Une augmentation due à la forte inflation de 2022

Comme nous vous l’annoncions au début d’année, l’opérateur sans blabla edpnet a introduit le 1er mars dernier la première hausse tarifaire de son histoire. Cependant, face aux impacts économiques de la crise énergétique post-confinement exacerbée par le conflit entre l’Ukraine et la Russie, certains opérateurs se voient contraints d’augmenter leurs tarifs au printemps de 2022. Quels sont ces opérateurs et comment leurs prix s’adaptent-ils à l’inflation ? On vous dit tout.

Augmentation de 35 tarifs VOO

Mauvaise nouvelle pour les clients du câblo-opérateur liégeois, VOO a été contraint d’avancer sa traditionnelle augmentation de tarifs du 1er juillet. Cette augmentation a alors été programmée au 1er avril 2022 et est donc déjà entrée en vigueur. Cette fois, ce ne sont pas 25, mais bien 35 tarifs différents dont le prix gonfle.

Dernière augmentation en 2021

Une bonne partie des services en hausse avait malheureusement déjà été affectée par l’augmentation de juillet dernier. Outre la hausse du tarif pour l’abonnement télé, l’augmentation du prix des services se divise en deux volets. D’une part, les produits et services commercialisés après le 12 novembre 2019 se voient ainsi gonfler de 1 à 2,5 €/mois, et d’autre part ceux lancés avant cette date subissent une hausse comprise entre 0,55 et 2 €/mois. On voit ça plus en détails.

Nouveaux tarifs TV

Mauvaise nouvelle pour les afficionados de la petite lucarne : avec ou sans décodeur, la télévision est un peu plus chère chez VOO à partir du printemps 2022. Pour commencer, l’abonnement à la télédistribution, analogique ou numérique, augmente de 1,50 €/mois et atteint 23,50 €.

Ensuite, les décodeurs subissent le même sort et le service Solo TV passe donc de 32,50 à 34 €/mois avec le VOOCorder et de 35 à 36,50 €/mois avec la Box Évasion.

La télévision coûte par conséquent 18 € de plus sur une année.

Augmentation des tarifs pour l'Internet VOO

Après la TV, c’est au tour d’Internet. L’offre Solo NET Relax (illimité, 125 Mbps) hausse de 1,55 € pour atteindre 51,50 €/mois. Sa jumelle « boostée » Solo NET MAX (illimité, 400 Mbps) subit une augmentation de 2 € et monte à 61 €/mois.

Une bonne nouvelle concerne toutefois l’offre Internet basique de l’opérateur, Solo NET Light (100 GB, 75 Mbps) reste à son prix de 27,95 €/mois. Ouf !

>> Connexion internet ultrarapide : « enfin » ou surtout « pourquoi » ?

Augmentation du prix des packs

Qui dit augmentation des services individuels, dit évidemment hausse du prix des packs. Voici l’impact sur ceux-ci :

VOO DUO

La combinaison NET + TV Relax et le pack DUO NET + Mobile MAX deviennent plus chers de 2 € par mois. L’Internet + TV MAX augmente pour sa part de 2,05 €/mois.

Les packs DUO NET + Téléphone fixe Relax et NET + Téléphone fixe MAX gonflent hélas tous les deux de 2,50 € sur base mensuelle.

Enfin, combiner l’Internet et le GSM avec la formule Relax coûte maintenant 1,50 € de plus chaque mois.

VOO TRIO

Pour les abonnements « triple play » de l’opérateur rose bonbon, comptez désormais entre 1 et 2,05 € de plus. Le pack Internet, TV et téléphone fixe passe de 70,50 €/mois à 72 €/mois pour la formule Relax (+ 1,50 €) et de 89,95 €/mois à 92 €/mois pour la version MAX (+ 2,05 €).

Concernant les combinaisons GSM, l’offre NET + TV + Mobile Relax augmente de 1 €/mois et monte à 75 €, tandis que son grand frère MAX subit une hausse de 2 € pour atteindre 90€/mois.

VOO QUATRO

Que vous soyez plutôt Relax ou justement au MAX avec votre abonnement tout compris, vous devrez maintenant l’être en l’échange de 2 € de plus chaque mois. Quatro Relax grimpe effectivement à 87 €/mois et Quatro MAX à 99 €/mois.

Simplification des abonnements mobiles et réduction des tarifs

Tempérons tout de même quelque peu ces augmentations. Pour « compenser » ces hausses tarifaires, VOO agit sur son offre mobile et simplifie son catalogue. Qui plus est, ces nouvelles offres sont bien plus avantageuses que les anciennes Hero 2 GB, 10 GB et 20 GB à respectivement 14 ou 16 €, 22 ou 24 €, et 36 ou 38 €/mois.

Ces nouvelles offres Solo proposent d’office les appels et SMS illimités et se déclinent de la sorte :

  • Solo 5 GB à 15 €/mois et 10 € dans un pack ;
  • Solo 15 GB à 25 €/mois et 15 € dans un pack ;
  • Solo 30 GB à 40 €/mois et 25 € dans un pack.

>> VOO mobile VS. Proximus mobile : le duel

De plus, en cas de dépassement de forfait data, vous ne payez plus de supplément, mais VOO réduit la vitesse de téléchargement à 512 kbps, ce qui est suffisant pour envoyer ou recevoir des messages en 4G et consulter sa boîte e-mail.

Les cartes SIM supplémentaires dans les packs passent néanmoins de 14 à 15 € dans les packs Relax et de 12 à 13 € dans les packs MAX.

Proximus revoit le prix des ses packs

Le suivant à augmenter certains de ses tarifs n’est autre que l’opérateur historique Proximus. Comme pour VOO, le contexte économique force Proximus à déroger à sa date traditionnelle du 1er janvier pour les augmentations de tarif. L’augmentation sera d’application dès le 1er mai 2022 et plusieurs packs sont concernés.

Deuxième augmentation de tarifs en 5 mois

Comme chaque année, Proximus avait déjà indexé ses tarifs au 1er janvier, ce qui signifie que la hausse annoncée est la deuxième sur seulement 5 mois. L’opérateur concerné se défend en invoquant la conjoncture économique inédite. De plus, il rappelle que l’augmentation concerne cette fois-ci des produits qui avaient été épargnés par la hausse de janvier 2022.

Augmentation du tarif des packs

Ce sont les packs Flex, Flex Business et Epic qui sont affectés par l’augmentation. En fonction de la configuration de votre pack, celui-ci se voit gonfler de 3 à 4 €/mois. Un pack Flex tout compris (télé, internet, fixe et GSM) passe par exemple de 85,99 €/mois à 89,99 €/mois.

>> Pickx, la télévision digitale selon Proximus

Baisses tarifaires

À l’instar de son concurrent VOO, l’augmentation des tarifs s’accompagne heureusement de certaines baisses de prix. Ainsi, l’avantage multi-mobiles des packs Flex coûtera 1 € de moins dès le deuxième mobile.

De plus, Proximus annonce augmenter la vitesse d’upload de ses connexions Internet : de 20 à 30 Mbps pour les packs Maxi et de 30 à 50 Mbps pour les Maxi Fiber. Voilà qui devrait parfaire vos visioconférences ou vos parties en ligne endiablées !

Et la cerise sur le gâteau, l’opérateur réduit de 2,50 €/mois sa connexion Internet d’entrée de gamme. Internet Start, renommé en Internet Essential, descend alors à 25 € tout rond, avec un volume de 100 GB pour 50 Mbps en téléchargement et 4 Mbps en upload.

Orange augmente à nouveau ses tarifs

Malheureusement pour les consommateurs, un troisième « géant » se rajoute à la liste des opérateurs qui haussent leurs tarifs au printemps 2022. Et comme l’ex-Belgacom, les abonnements d’Orange avaient déjà subi une première augmentation le 17 janvier 2022, la première de l’histoire de la marque en Belgique. Cette nouvelle indexation prendra effet le 1er juin 2022.

Deuxième augmentation des tarifs Orange en 2022

La justification d’Orange pour cette deuxième augmentation sur une courte période est sensiblement la même que celle de Proximus. Des coûts opérationnels en hausse dus à l’inflation record de 2022. Chez Orange aussi, la hausse ne touche que des tarifs qui n’étaient pas concernés la dernière fois, à une exception près.

Nouveaux tarifs TV, Internet et téléphone

À l’abri lors des hausses tarifaires du 17 janvier, la ligne fixe n’y échappe pas cette fois et augmente de 2 €/mois. C’est désormais 12 €/mois qu’il faudra débourser pour appeler sans limite vers les fixes et mobiles belges et vers 40 pays étrangers.

Également épargné la dernière fois, l’abonnement Home Internet FlyBox, qui fonctionne grâce à la 4G comme la box TADAAM, passe de 15 à 17 €.

Et la petite exception qui confirme la règle : l’abonnement Orange TV. Augmentée une première fois de 1 €/mois en janvier, la télé digitale d’Orange subit à partir du 1er juin la même hausse tarifaire et grimpe à 17 €/mois. Le prix de l’Orange TV Lite (20 chaînes sans décodeur) reste de son côté inchangé (8,50 €/mois).

>> Divertissement : qui a le meilleur programme TV ?

Augmentation des abonnements mobiles Orange

Contrairement à VOO, le gros de l’augmentation de tarifs se situe du côté mobile. N’ayant pas été haussés au début de l’année, les forfaits GSM coûteront tous entre 1 et 3 euros de plus par mois. Petite consolation, Orange équilibre le prix plus cher grâce à un plus grand volume de data. L’augmentation se décline comme suit :

Avant le 1er juin 2022 Après le 1er juin 2022
GO Light
  • 1,5 GB - 10 €
  • 2 GB - 11 €
GO Plus
  • 10 GB - 20 €
  • 11 GB - 21 €
GO Intense
  • 15 GB - 30 €
  • 17 GB - 32 €
GO Extreme
  • 60 GB - 40 €
  • 43 GB - 70 €
GO Extreme Special Edition*
  • 60 GB - 30 €
  • 70 GB - 33 €

* Souscription en ligne

À côté des abonnements, Orange modifie également le fonctionnement de ses MMS, qui coûteront 0,24 cents dès le 1er juin tandis qu’ils étaient gratuits jusqu’ici. Le MB de data hors forfait voit par ailleurs son prix doubler, allant de 0,05 à 0,10 €.

Réductions

Étant donné les compensations de ses concurrents, Orange ne reste pas de marbre. L’opérateur offre donc une remise de 1 €/mois sur les abonnements mobiles des clients qui en possèdent au moins deux ou qui sont abonnés Love (c’est-à-dire qui disposent d’un abonnement avec l’Internet fixe).

L’année 2022 commençait avec une traditionnelle hausse des tarifs. Cependant, il semblerait malheureusement que la tendance perdure, aussi dur cela soit-il pour le portefeuille des clients abonnés.

Bon nombre de services chez différents opérateurs deviennent plus chers. Êtes-vous par conséquent certain.e.s d’avoir toujours l’abonnement qui répond à vos besoins au meilleur prix ? Afin d’éviter de vous retrouver à payer trop pour ce que vous pourriez avoir moins cher, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous téléphonique gratuit avec nos experts au 0800 37 370. Comme un fil d’Ariane, ceux-ci sont là pour vous guider à travers les catalogues labyrinthiques des opérateurs télécom.