Désormais, changer d’opérateur est devenu un véritable jeu d’enfant grâce à la procédure Easy Switch. Vous ne la connaissez pas encore ? Venez découvrir tout ce qu’il y a à savoir !

Simple, rapide et sans paperasse : Easy Switch, c’est la procédure qui vous permet de passer librement à un nouvel opérateur télécom quand vous le souhaitez. Fini les longues lettres de résiliation en recommandé ! Comment tout cela fonctionne-t-il ? Sous quelles conditions ? Devrez-vous payer des frais ? Voici les réponses à toutes vos questions.

Easy Switch, c’est quoi ?

“Easy Switch” est une procédure qui régit les conditions de “la migration des services de ligne fixe et des offres groupées de services dans le secteur des communications électroniques”. Elle a été votée en septembre 2016 par arrêté royal. En d’autres termes, elle définit le cadre légal dans lequel vous pouvez changer d’opérateur télécom (téléphone fixe, connexion internet et accès à la télévision).

Dès lors, que dit cette procédure ? Concrètement, l’Easy Switch s’occupera des démarches administratives pour vous lorsque vous changerez d’opérateur. Ainsi, vous n’aurez plus à traiter avec votre ancien opérateur pour résilier le contrat en cours et éviter une double-facture accidentelle ou encore des coupures. En bref, cette procédure a été mise en place pour protéger les consommateurs et leur simplifier la vie au moment de la résiliation.

Le saviez-vous ? Vous n’êtes absolument pas obligé d’activer l’Easy Switch. Cependant, cette procédure est appliquée par défaut. Donc si vous ne souhaitez pas y avoir recours, spécifiez-le clairement à votre nouvel opérateur lors de la souscription.

Comment la procédure fonctionne-t-elle ?

En deux temps, trois mouvements, vous serez prêt(e) à dire adieu à votre ancien opérateur. Vous avez envie de changer de formule ? Vous avez repéré ailleurs un pack internet, télévision et téléphone qui vous intéresse ? Il est alors temps d’entamer le changement avec Easy Switch. Comment devrez-vous vous y prendre ?

1. Confirmez vos intentions au nouvel opérateur

Commandez votre nouveau pack ou abonnement auprès de l’opérateur qui vous intéresse. Vous pouvez le faire facilement via Comparateur-Telecom.be. Vous y trouverez toutes les offres des principaux opérateurs télécoms actifs en Belgique.

2. Communiquez vos informations d'identification

Pour que votre nouvel opérateur puisse se charger du changement d’abonnement pour vous, il vous demandera deux informations essentielles :

  • Votre Easy Switch ID : il s’agit d’un identifiant par produit (internet/TV) et par adresse d’installation.
  • Votre numéro de client chez l’opérateur actuel.

Ces deux informations se trouvent sur vos factures. Vous pouvez également les retrouver sur votre espace client en ligne.

3. Précisez quelques détails, si nécessaire

  • Quand désirez-vous faire démarrer votre abonnement ? Si vous ne souhaitez pas qu’il commence tout de suite, vous pouvez choisir la date à laquelle vous souhaitez l’activer. Il vous suffira de mentionner la date désirée.
  • Si vous souhaitez que l’ancien opérateur continue à vous fournir ses services durant une certaine période, alors que votre nouvel abonnement est déjà activé, cela est également possible. Il vous suffira de le préciser à l’opérateur que vous rejoignez. Cette situation peut être utile en cas de déménagement, par exemple. Vous recevrez donc deux factures durant la période de chevauchement des deux abonnements.
  • Vous désirez garder le même numéro fixe et de mobile ? Faites-le également savoir à votre nouvel opérateur.
  • Comment conserver l’adresse e-mail qui vous avait été fournie par votre précédent fournisseur ? Vous pouvez en faire la demande. Vous aurez ainsi toujours accès à votre courrier électronique durant 18 mois. Renseignez-vous auprès de votre ancien opérateur pour connaître toutes les conditions.

4. Attendez tranquillement l'activation de votre nouvel abonnement

easy switch : relax

Une fois que vous aurez communiqué toutes vos informations, celles-ci seront reprises sur un document nommé "mandat de transfert". Vous devrez le signer pour que votre nouvel opérateur puisse entamer la procédure Easy Switch.

Ce dernier se chargera ensuite de communiquer ce document à l’opérateur que vous quittez. Dès sa réception, il aura alors deux jours ouvrables pour interrompre vos services.

Lorsque votre précédent abonnement prendra fin, vous recevrez une facture de clôture. Celle-ci correspondra strictement à la dernière période où vous avez utilisé les services de l’opérateur que vous quittez.

Et voilà, vous n’avez plus qu'à attendre la venue du technicien pour s’occuper de votre nouvelle installation !

Toutefois, attention aux frais de rappel et indemnités de retard du matériel. Une fois que votre nouveau modem et décodeur ont été installés, n’oubliez pas de restituer l’ancien matériel à votre précédent opérateur. Les conditions de restitution changent d’un opérateur à l’autre, alors n’hésitez pas à vous renseigner. Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous conseillons de vous charger de cette tâche dans les 15 jours suivant la clôture de votre abonnement.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez exiger une indemnité de 10 euros par rendez-vous manqué et ne devez plus prendre une journée de congé entière. Désormais, vous avez la garantie que la tranche horaire proposée pour le passage du technicien n’excédera pas la demi-journée.

Quels sont les avantages ?

  • Aucune démarche administrative n’est nécessaire de votre part : pas besoin de suivre une procédure pour mettre fin à un abonnement avant de confirmer la souscription à un autre. Vous gagnez du temps en évitant la rédaction et l’envoi d’une lettre de résiliation.
  • Votre connexion n’est jamais interrompue : puisque les deux opérateurs gèrent de concert votre dossier, vous êtes certain que votre ancien abonnement ne prendra fin qu’au moment où le nouveau démarrera. Vous ne subissez donc aucune coupure internet ou télé (sauf évidemment durant les quelques minutes d’installation de vos nouveaux modem et décodeur).
  • Vous ne risquez aucune double-facturation : puisque l’arrêt de l’ancien abonnement et le démarrage du nouveau se succèdent parfaitement, il n’y a aucun risque que vous soyez facturé deux fois pour une même période.

Y a-t-il des conditions pour pouvoir profiter de l’Easy Switch ?

La procédure Easy Switch est disponible pour tous, mais dans certains cas spécifiques, vous ne pourrez pas y avoir recours. Les voici.

  • Votre abonnement est un abonnement professionnel : Easy Switch est actuellement exclusivement réservée aux particuliers. Si vous possédez un forfait professionnel, il ne sera donc pas possible d’automatiser votre changement d’opérateur.
  • La migration de vos services n’inclut ni votre connexion internet, ni votre abonnement télévision : dans ces cas-là, vous ne pourrez pas activer l’Easy Switch. Vous devrez vous charger vous-même de résilier vos contrats de téléphonie fixe ou mobile.
  • Une migration partielle. Vous possédez un abonnement internet et télévision, mais vous souhaitez migrer uniquement l’un des deux, et pas l’autre : votre opérateur ne peut pas prendre en charge ce genre de changement partiel non plus. Quoi qu’il en soit, il est probablement plus à votre avantage de changer les deux abonnements plutôt qu’un seul.
  • Vous êtes actuellement desservi par plusieurs opérateurs (exemple : votre accès internet provient de VOO, tandis que votre abonnement mobile est de Proximus) : dans ce cas particulier, la procédure Easy Switch peut tout de même être applicable, mais uniquement pour un seul de vos opérateurs. Pour le(s) autre(s), il vous faudra passer par une procédure de résiliation classique.

Pour quels services peut-on appliquer la procédure Easy Switch ?

Les services qui bénéficient le plus de l’Easy Switch sont les suivants : l’abonnement internet et l’abonnement TV. Pourquoi ? Car ils vont souvent de pair lors de la souscription. La procédure a donc été conçue spécifiquement pour favoriser le changement de ces deux services. Vous pouvez toutefois aussi en profiter pour votre ligne fixe et votre abonnement mobile si vous le désirez.

Quelques cas spéciaux :

  • Il arrive souvent que plusieurs opérateurs interviennent dans vos services télécoms. Par exemple, vous en choisissez un pour votre abonnement mobile et un autre pour votre connexion internet. Par conséquent, si vous switchez pour un pack “all-in” (tout inclus) chez un nouvel opérateur, vous ne pourrez appliquer l’Easy Switch que sur un seul des opérateurs que vous quittez, comme dit précédemment.

Par défaut, il s’agira de celui qui vous fournit internet et la TV chez vous. Dès lors, n’oubliez pas de résilier vous-même votre abonnement mobile.

  • Imaginons que le même opérateur gère tous vos abonnements et que vous désirez migrer vos services de télévision et internet tout en conservant vos services de téléphonie. Eh bien, ce genre d’opération est possible, mais uniquement si votre opérateur initial propose des offres d’abonnements téléphoniques seuls, c’est-à-dire ne comprenant ni internet, ni télévision.

S’il ne propose pas ce genre de produit, alors vos services de téléphonie subiront automatiquement une désactivation à la résiliation du contrat, et vous perdrez probablement vos numéros.

Devrez-vous payer des indemnités de rupture ?

La législation est claire à ce propos : les opérateurs ne peuvent vous facturer aucun frais de résiliation. Il y a cependant deux exceptions :

Vous avez pris un abonnement où vous êtes engagé pour 12 ou 24 mois. 

C’est généralement le cas lorsque vous avez combiné votre abonnement avec l’achat d’un appareil électronique (vente couplée avec smartphone, console, TV, tablette ou autre).

Si vous décidez de mettre fin à votre abonnement avant son terme, vous devrez certainement payer à l’opérateur la valeur résiduelle de l’appareil ou rembourser les promotions auxquelles vous aviez eu droit.

Vous changez d’abonnement endéans les 6 mois. L’Easy Switch a été mis en place pour donner plus de liberté aux consommateurs.

Néanmoins, des indemnités de rupture peuvent s’appliquer si vous changez d’opérateur moins de 6 mois après votre souscription. Une restriction ne vise uniquement à éviter les excès.

Dès lors, les frais de ruptures sont plafonnés à la redevance d’abonnement que vous auriez dû payer jusqu’au 6e mois du contrat.

Changer en toute simplicité

Voilà, changer de fournisseur d’internet, de téléphonie et de télévision en toute simplicité n’a plus de secret pour vous. Easy Switch limite vos démarches administratives, le temps d’interruption de service et le risque de double-facturation.

Ainsi vous pouvez simplement vous concentrer sur la qualité des services de télécommunication et opter pour ceux qui vous correspondent le plus. Quel opérateur vous proposera l’offre la plus adaptée à vos besoins ?