Implanté partout en Belgique, Scarlet se distingue avec des prix particulièrement compétitifs. Sous la tutelle de Proximus, l'opérateur bénéficie d’une infrastructure de qualité pour délivrer ses services. Quels sont donc les autres atouts de cet acteur télécom aux prix planchers ?

À propos

Scarlet voit le jour en 1992 aux Pays-Bas et débarque en Belgique en 1997. Après une forte croissance, l’opérateur télécom se fait racheter par le groupe Belgacom (désormais Proximus) en 2008. Si l’opérateur peut être qualifié de « low-cost » avec ses prix concurrentiels, ce serait une erreur de penser que c’est au détriment de la qualité. En effet, en se faisant racheter par Belgacom/Proximus, l’entreprise a acquis un avantage de poids : il peut compter sur l’excellente infrastructure de sa maison mère. De ce fait, les offres de Scarlet possèdent sans conteste l’un des meilleurs rapports qualité-prix du marché.

Toutefois, dans le monde du low-cost, la compétition fait rage. Il n’est donc pas rare de voir ses concurrents contre-attaquer avec des promotions exceptionnellement basses. Dès lors, même les prix planchers des abonnements Scarlet peuvent être parfois battus. De façon simple et sans détour, Scarlet se décrit comme : « l’opérateur télécom, qui offre les services quadruple-play (téléphonie fixe et mobile, internet et télévision digitale) les moins chers en Belgique ». Avec cette déclaration, l’entreprise montre qu’elle mène une guerre ouverte contre les prix trop chers. Son but ? Rendre les services télécom accessibles à tous.

L'histoire de Scarlet

  • 1992 : création de Scarlet dans le sud des Pays-Bas.
  • 1997 : entrée sur le marché de la téléphonie fixe belge (Net-Net).
  • 2002 : Scarlet rachète KPN Belgium.
  • 2003 : Scarlet rachète Planet Internet, seconde filiale de KPN Pays-Bas.
  • 2004 : arrivée de la ScarletBox et sa formule Scarle One, la première offre combinée du pays (internet/téléphonie fixe/téléphonie mobile).
  • 2004-2005 : Scarlet rachète Tiscali Belgium, filiale de France Télécom.
  • 2008 : Belgacom (Proximus) rachète Scarlet pour 185 millions d’euros.
  • 2011 : séparation définitive des branches belges et néerlandaises.
  • 2013 : lancement de l’offre triple-play « TRIO » (téléphonie fixe, internet et télévision).
  • 2014 : Scarlet aux Pays-Bas est renommé Stipte.
  • 2016 : suppression des frais de roaming, un an avant la législation.

Ce que les clients aiment chez Scarlet

Ce n’est un secret pour personne : l’atout principal de Scarlet est de proposer un rapport qualité-prix exceptionnel. Et pour cause, allier des tarifs aussi bas avec la qualité de réseau de Proximus, c’est une offre à laquelle on peut difficilement résister. Un positionnement avantageux, qui selon sa dirigeante Sandrine Desseille, lui a permis d’enregistrer une croissance à deux chiffres depuis 2015.

Si la santé de l’opérateur semble donc être au beau fixe, notons néanmoins que son développement n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Outre le prix de ses produits, la qualité de son service clientèle est souvent jugé insatisfaisante par ses clients. C’est malheureusement un mal récurrent dans les entreprises dites « low-cost ».

Malgré tout, Scarlet reste une solution économique imbattable pour les ménages qui désirent réduire leur budget télécom. L’opérateur est d’ailleurs bien conscient de cette force et s’efforce de diminuer au maximum les coûts de ses clients. L’exemple qui illustre le mieux cette prise de position est sa décision de supprimer les frais de roaming dans les pays membres de l’Union Européenne en 2016. Non seulement Scarlet était le premier des opérateurs à avoir implémenté cette mesure, mais en plus, il l’a fait avant même que la législation ne l’impose officiellement.

Depuis sa création, Scarlet a toujours gardé le même positionnement stratégique. Sa seule préoccupation est et a toujours été de proposer les meilleurs prix du marché des télécoms à ses clients.

En bref, pourquoi choisir

 

  • Un réseau de qualité, puisque Scarlet utilise celui de Proximus ;
  • Des prix exceptionnellement bas, surtout pour les options illimitées ;
  • Le choix entre des formules claires et simples, mais également complètes.

Services

Packs

Dans son arsenal, l’opérateur affiche une offre complète de services (internet, téléphonie fixe, téléphonie mobile et TV digitale) à des tarifs fortement attractifs. Hormis une offre « quadruple-play » regroupant les 4 produits, tout y est. Par conséquent, la branche low-cost de Proximus propose deux types de packs :

  • Le Scarlet Trio, un pack « triple play » qui comprend internet illimité, télévision numérique (33 chaînes) et téléphonie fixe.
  • Le « Internet & téléphonie », un pack plus léger sans la télévision.

Accès internet

Si un pack ne vous intéresse pas et que vous cherchez uniquement avoir un accès internet, Scarlet met à votre disposition deux offres adaptées à différents profils de consommation :

  • Poco : un volume de surf de 50 GB/mois et une vitesse de téléchargement limitée à 30 Mbps. Cette offre est spécialement conçue pour les petites consommations.
  • Loco : un volume de surf illimité et une vitesse pouvant atteindre 50 Mbps. Cette offre s’adresse aux consommateurs plus exigeants.

Télévision

Du point de vue télévisuelle, ce service est uniquement disponible au sein du pack Trio de Scarlet. Dans celui-ci, ses clients ont accès à 33 chaînes dont 20 en qualité HD. Avec ses options d’enregistrement, de pause et de retour en arrière, l’opérateur low-cost propose à ses abonnés une expérience digitale de qualité à un prix « pack » défiant toute concurrence.

Téléphonie fixe

Dans ses packs Trio et « Internet & téléphonie », Scarlet propose un service de téléphonie fixe tout à fait convenable. Bien que l’opérateur étende son offre avec une variété d’options (appels mobiles, internationaux, etc.) disponibles en supplément, une base d’appels illimités gratuits vers les lignes fixes en Belgique (en soirée et durant les week-ends) est comprise.

Offre mobile

Peu nombreux, mais adaptables à souhait, Scarlet ne propose que deux forfaits mobiles : Red et Hot. En fonction du volume désiré d’appels et de données, ces forfaits aux SMS illimités varient aux grès de vos envies.

  • Red : idéal pour les utilisateurs modérés, cette offre particulièrement économique propose 300 minutes d’appels et 0,5 GB pour seulement 8 €/mois. Son petit plus ? La possibilité d’ajouter un supplément data allant de 1,5 GB à 5 GB ou 10 GB pour maximum 23 €/mois.
  • Hot : parfaite pour les utilisateurs fréquents, cette offre propose un nombre illimité de minutes d’appel et de SMS ainsi que 5 GB. Et comme pour l’offre Red, vous pouvez y ajouter 1,5 GB, 5 GB ou 10 GB pour maximum 33 €/mois.

Service clients

Si l’on en croit les témoignages de ses clients, le service clientèle de la filiale de Proximus n’excelle pas particulièrement. Néanmoins, il serait injuste de la condamner trop rapidement, compte tenu des nombreux outils qu’elle met à la disposition de ses clients.

Parmi ceux-ci, on note un espace client en ligne très complet, une application mobile, une rubrique FAQ en ligne, un formulaire en ligne et même un service d’assistance téléphonique

En plus de ces outils digitaux développés pour permettre aux clients de trouver facilement et de façon autonome les réponses à leurs questions, Scarlet trouve une parade pour pallier son absence de boutiques. Dans des magasins comme MediaMarkt, l’opérateur établit des points de vente où un service en personne est rendu possible.

Paiement et facturation

Pour finir, Scarlet propose les alternatives habituelles de paiement et de facturation :

Paiement Facturation

Virement bancaire

Espace client

Domiciliation

E-mail ou courrier

SMS

Contact

  • Société mère : Scarlet Belgium S.A.
  • Siège social et adresse : Rue Carli 2 – 1140 Evere
  • Téléphone : 02/275.27.27 ou 0800/84.000 (numéro gratuit)
  • Horaire du service clientèle et technique : de 9 h à 21 h (fermé dimanche et jours fériés)
  • Joindre le service clientèle : envoyer un e-mail au service support
  • Forum en ligne : accéder au forum en ligne de Scarlet