À la maison ou sur le mobile, la tranquillité de ne pas dépasser son forfait s'exprime par le biais d'un seul mot magique : « illimité ». De fait, l'omniprésence d'internet dans nos vies n'est plus cantonnée à l'ordinateur de bureau. Sur vos smartphones, tablettes et laptops, l'internet est partout.

Dès lors, que ça soit pour regarder la TV, travailler ou shopper en ligne, les connexions et forfaits à la quantité de data limités semblent désuets. Néanmoins en télécoms, vous l’aurez bien compris, il y a une astuce. Eh oui, la formule « internet illimité » n’est pas tout à fait sans limites.

Fournisseurs d'internet et opérateurs en Belgique

Il n’y a pas si longtemps, l’offre d’un fournisseur internet ou d’un opérateur était principalement axée sur la qualité de la connexion ou le nombre d’appels et SMS compris. Mais les temps changent, nos besoins évoluent et les services suivent la cadence. La preuve avec quelques exemples de consommation ci-dessous :

À la maison

Une connexion internet par câble, un bureau et voilà. Ça, c'était l'utilisation des abonnements internet d'avant, vous vous en doutez bien. À la maison, l'option internet illimité n'est presque plus discutable et pour cause. À raison de 150 GB/mois, votre internet vous limiterait par exemple à :

  • 1 h/jour sur Facebook
  • 1 h/jour d’Instagram
  • 2 h/jour de surf sur Google
  • 1 h/jour de jeux Fortnite
  • 10 h/mois de vidéos YouTube
  • 20 films/mois sur Netflix en HD

Attention, cette quantité peut être largement suffisante dans certains cas. Cependant, si vous êtes actuellement en télétravail, adorez streamer les dernières séries/films et aimez passer du temps sur les réseaux sociaux, cela ne suffit pas.

Dès lors l’internet illimité est un choix pragmatique et, quel que soit le volume de vos actions en ligne, cela n’affectera pas votre facturation. Mais la qualité de votre utilisation restera-t-elle inchangée ? Pas vraiment et nous allons revenir là-dessus plus loin.

Sur votre mobile

Lorsque l'on parle de data mobiles, c'est là que le jeu se corse et que les petits astérisques révèlent de surprenantes informations. En très, très petit caractère bien évidemment. Car en réalité, vos forfaits aux data illimitées sont eux-mêmes sujets à un usage dit « normal ». Qu'est-ce que ça veut dire ? En quelques mots, votre opérateur impose une règle appelée « fair use policy » (politique d’usage raisonnable) qui limite votre utilisation après le dépassement d'un certain palier de GB. Non, votre connexion internet ne sera pas arrêtée, c'est certain. Par contre, votre vitesse de téléchargement, elle, sera bien moins appréciable.

L'internet « illimité », c'est quoi alors ?

internet illimité

En choisissant un abonnement classique au volume de données limité, la facturation peut s’avérer salée en cas de dépassement ! De ce fait, un abonnement illimité a la possibilité de vous apporter tranquillité tout en évitant l’ajout d’un quelconque supplément. Une solution miracle ? Pas forcément.

En effet, un abonnement illimité ne l’est que tant qu’il ne dépasse pas l’usage déterminé comme « normal » par votre opérateur. 

Limite « virtuelle » dépassée = vitesse de connexion ralentie

Vous êtes de ceux qui ne consommez pas beaucoup de données ? Alors si vous avez choisi un abonnement illimité pour avoir le luxe de ne jamais avoir à surveiller votre consommation, vous n’avez aucun souci à vous faire. A contrario, si votre consommation d’internet à la maison dépasse le quota déterminé par votre fournisseur internet (400 GB par mois, par exemple), byebye la belle vitesse de connexion.

Rien de dramatique si vos tâches consistent en de la bureautique simple (mails, recherche d’informations en ligne). De manière générale, votre connexion internet restera opérationnelle. Néanmoins, si regarder des films sur Netflix ou télécharger des documents assez lourds est au programme, préparez-vous à surfer en slow motion.

Que se passe-t-il si vous dépassez la limite de l'internet illimité ?

Par message, votre fournisseur/opérateur vous informe dès que vous vous approchez ou dépassez le quota de données maximal compris dans votre abonnement « illimité ». Afin de conserver une vitesse de connexion optimale, il peut alors vous proposer de payer un supplément. Un comble pour de « l’illimité », n’est-ce pas ? Pour en savoir un peu plus sur les limites de l’illimité, imposées par chaque opérateur/fournisseur, nous avons lu les conditions pour vous et vous aidons à choisir.

Quel opérateur/fournisseur choisir ?

internet illimté

Proximus

Chez Proximus, la limite de l’internet illimité se situe :

  • À la maison, à 3 TB. Au-delà de cela, votre vitesse est limitée jusqu’à la fin du mois. Toutefois, un volume supplémentaire de 300 GB peut être activé gratuitement via l’application MyProximus.
  • Sur votre mobile, à 35 GB à vitesse maximale. Au-delà, la vitesse diminue à 512 Kbps, c’est-à-dire presque 25 fois moins rapide qu’habituellement.

VOO

Chez VOO, la limite de l’internet illimité n’existe pas !

  • Contrairement à d’autres opérateurs/fournisseurs internet, les offres internet VOO qui comprenne un volume illimité sont véritablement illimitées. Pour autant que son usage ne soit ni frauduleux, ni malhonnête et ne porte pas atteinte aux droits de tiers, VOO n’impose pas à ses clients une limitation dite « d’usage raisonnable ».
  • En ce qui concerne un abonnement GSM aux data illimitées, VOO n’en propose pas.

Scarlet

Chez Scarlet, la limite de l’internet illimité se situe :

  • À la maison, à 500 GB par mois. Au-delà de ce volume de téléchargement, votre vitesse de surf est limitée à 3 Mbps. C’est-à-dire plus de 16 fois moins rapide qu’habituellement. En cas de dépassement, l’option « Scarlet Comfort » vous permet d’obtenir 1 TB supplémentaire à votre vitesse normale pour 5 € par mois.
  • En ce qui concerne un abonnement GSM aux data illimitées, Scarlet n’en propose pas.

Orange

Chez Orange, la limite de l’internet illimité se situe :

  • À la maison, vous avez droit à 750 GB pendant les heures pleines, c’est-à-dire de midi à minuit. Au-delà de cela, vous êtes temporairement considéré comme un « consommateur intensif » et donc votre vitesse internet pourra être réduite à 10 Mbps en téléchargement et 1 Mbps en envoi. C’est-à-dire 10 fois moins rapide qu’habituellement.
  • Sur votre mobile, vous pourrez profiter de 30 GB à vitesse maximale. Au-delà, la vitesse diminue à 512 Kbps.

Edpnet

Chez edpnet, la limite de l’internet illimité n’existe pas !

  • Contrairement à d’autres opérateurs/fournisseurs internet, edpnet ne réduit pas votre vitesse lorsque vous dépassez un certain quota. De fait, l’opérateur ne prédéfinit aucune limite sur son « internet illimité ». En théorie, l’opérateur applique aussi la « fair use policy », mais celle-ci sera uniquement activée au cas par cas, dans cas de consommation extrême.
  • En ce qui concerne un abonnement GSM aux data illimitées, edpnet n’en propose pas.

Telenet

Chez Telenet, la limite de l’internet illimité se situe :

  • À la maison, à 750 GB pendant les heures pleines, c’est-à-dire de midi à minuit. Au-delà de cela, vous êtes temporairement considéré comme un « utilisateur intensif » et donc votre vitesse internet pourra être réduite à 10 Mbps en téléchargement et 1 Mbps en envoi. C’est-à-dire qu’une fois dépassée, la vitesse peut-être jusqu’à 30 fois moins rapide qu’habituellement.
  • Sur votre mobile, à 20 GB à vitesse maximale. Au-delà, la vitesse diminue à 512 Kbps.

BASE

Chez BASE, la limite de l’internet illimité se situe :

  • Sur votre mobile, à 25 GB à vitesse maximale. Au-delà, la vitesse diminue à 512 Kbps.
  • En ce qui concerne l’internet illimité à la maison, BASE ne propose pas ce service.

Bon à savoir : En raison de la crise du coronavirus, Orange et Telenet ont tous deux modifié leurs fenêtres d’heures pleines et ont doublé la vitesse imposée en cas de dépassement pour aider à traverser cette période difficile.

Comme vous le constatez, pour bien choisir la formule qu’il vous faut, il est essentiel que vous puissiez estimer votre consommation mensuelle de data. Vous ne savez pas comment faire, ou bien vous hésitez entre plusieurs opérateurs ?