Vous vous souvenez de cette facture d'abonnement GSM qui s'élevait à 150 euros et vous faisait regretter l'achat d'une bonne vieille carte postale ? Nous aussi. Enfin, ça, c'était avant. Depuis plus de cinq ans, vous avez pu dire adieu aux frais de roaming dans toute l'Union européenne !

Poster ou ne pas poster directement vos plus belles photos de vacances en Italie sur Instagram ? Voilà une question que vous ne vous posez plus. À vos téléphones portables !

Eh oui, après l’arrêt des frais de roaming, aussi appelés frais d’itinérance, au sein de l’Union européenne, vous avez pu voir diminuer le coût des appels, des SMS, et de vos données mobiles. Amis voyageurs, dites adieu aux frais supplémentaires, factures salées et mauvaises surprises.

Fini d’avoir peur d’une 4G laissée activée par inadvertance ou d’envoyer quelques SMS pour avertir que vous êtes bien arrivés à destination !

Mais au fait, quand on parle de roaming, on parle de quoi ? Peut-on tout faire avec son téléphone portable sans craindre de surplus ou y a-t-il des pièges à éviter ?

Comment fonctionne le roaming (ou l'itinérance) en Europe ?

Jusqu’au 15 juin 2017, le roaming en Europe était un service payant qui permettait à tout propriétaire de GSM d’utiliser les réseaux d’autres opérateurs télécoms pour continuer à profiter de son forfait mobile depuis l’étranger. Vos appels, SMS, et data vous coûtaient donc plus cher qu’au tarif national. Aujourd’hui, le principe qui rend possible ces communications internationales est inchangé, mais la gratuité du roaming au sein de l’Espace économique européen (EEE), elle, est une révolution pour les consommateurs/voyageurs.

Vous utilisez donc votre abonnement sans frais supplémentaires dans l’Union européenne ainsi qu’en Norvège, en Islande et au Lichtenstein, sans oublier la France d’outre-mer (comme la Guyane française, la Guadeloupe ou la Martinique). Attention : l’Union européenne n’englobe pas toute l’Europe et les frais de roaming sont bien d’application dans les pays hors de l’EEE : Andorre, Bosnie-Herzégovine, Monaco, Suisse, Saint-Marin, Turquie, Guernesey, Jersey, les Îles Féroé, l’Île de Man…

Bye bye frais supplémentaires d’appels et les limites d’utilisation de votre forfait internet mobile. Quel que soit votre opérateur, vous bénéficiez à l’étranger des tarifs nationaux… comme en Belgique ! Dès lors, depuis l’étranger un appel émis de votre numéro belge vers un numéro européen vous coûtera le même prix à l’étranger qu’en Belgique (dans la limite de ce qui est prévu par votre abonnement).

Exemples
1) Je suis un touriste belge en Espagne et je veux appeler un restaurant pour réserver une table, le coût de l’appel sera celui d’un appel national et donc Belgique > Belgique.
2) Je suis un touriste belge en Espagne et je veux appeler un ami belge, le coût de l’appel sera également Belgique > Belgique.

En bref, il vous suffit d’utiliser votre abonnement mobile comme vous le faites à la maison. Du volume de données, aux appels et SMS illimités, vous utilisez votre GSM sans que cela ne vienne affecter votre plan tarifaire. Et ça dans tous les pays membres de l’Union européenne et de l’Espace économique européen.

Du coup, pourquoi ne pas dégoter l’abonnement le plus avantageux du marché ? Nos experts sont là pour vous aider gratuitement à trouver ce qui vous convient. N’hésitez pas !

Appels et SMS : votre abonnement belge n'est pas illimité

Si en Belgique, votre consommation de SMS et d'appels est assez faible, rien ne sert de casser la tirelire avec une offre d'abonnement illimité. Par contre, attention à maintenir cette utilisation lors de vos déplacements à l’étranger.

En effet, pour les consommateurs qui utilisent des cartes prépayées et petits abonnements, dépasser le quota de minutes d'appels et de SMS peut faire grimper la facture téléphonique.

Toutefois, rassurez-vous, celle-ci restera modérée toutes proportions gardées. De fait, les prix des appels et des SMS ont, eux aussi, été réglementés. Dès lors, le supplément n'est plus autant à redouter qu’auparavant.

À raison de prix plafonnés à 23 centimes par minute d’appel pour les appels internationaux (vers numéros fixes et mobiles européens) et de sept centimes pour l’envoi d’un SMS de Belgique vers n’importe quel pays de l’UE, la téléphonie « depuis et vers » l’étranger n’avait jamais été aussi bon marché pour les consommateurs.

Internet mobile à l'étranger : plus de data, moins de course au Wi-Fi

Comme dirait tout voyageur aficionado d’applis connectées pour vérifier la météo du jour, envoyer des photos renversantes à ses proches et faire des recherches touristiques : les appels et les SMS, c’est bien, mais les data, c’est encore mieux !

Selon la nature de votre forfait, abonnement ou carte prépayée, et votre opérateur, vous pouvez commander un volume de données supplémentaire en prévision de votre escapade. Ainsi, vous vous assurez de pouvoir profiter de vos vacances en toute tranquillité.

Ne pensez toutefois pas que vous pouvez faire un usage sans limite de votre forfait. Les opérateurs appliquent en effet une politique d’utilisation raisonnable des services de roaming. Dépasser la limite de votre volume de surf peut entraîner un supplément allant jusqu’à 2,5 €/GB (HTVA). Étant donné que les données mobiles se consomment très, très rapidement, voilà qui pourrait jouer un vilain tour à votre portefeuille ! Informez-vous donc sur les règles en place chez votre opérateur.

Royaume-Uni out : le roaming post-Brexit

À partir du 1er janvier 2021, l’Union européenne compte un membre de moins. Exit le Royaume-Uni, qui se retire de ce fait de l’accord sur le roaming international.

Toutefois, si le Brexit peut laisser imaginer un retour des appels, SMS et data à un prix exorbitant, les grands opérateurs belges (Proximus, Orange et Telenet/Base) ont annoncé maintenir la gratuité du roaming au Royaume-Uni jusqu’à nouvel ordre. Pas besoin de troquer votre téléphone portable pour une carte postale et aucun surcoût pour vos plus belles stories de Big Ben, donc.

Ce qu’il faut retenir

Vous l’avez compris, la suppression des frais de roaming a mis fin à de nombreux suppléments téléphoniques à travers l’Union européenne.

Toutefois, gardez bien en tête que le volume de données internet inclus dans votre forfait mobile a beau être valable à l’étranger (EEE), il est tout de même sujet à des restrictions propres à chaque opérateur.

De telle sorte qu’il est essentiel de vérifier les conditions exactes de votre forfait mobile avant votre départ vers l’étranger et les règles en vigueur dans le pays de destination. 

En effet, vous effectuez un long voyage et planifiez de rester à l’étranger plusieurs mois ? Prudence. Certains opérateurs mettent en place une politique d’utilisation raisonnable qui limite votre consommation dans le temps pour éviter tout abus.

Dans ce cas, s’il s’agit d’un séjour en Erasmus, d’un PVT ou d’un long voyage à l’aventure, prendre une carte SIM dans ledit pays est une solution qui permet d’éviter les mauvaises surprises et surcoûts de la part de l’opérateur belge.

La fin des frais de roaming dans l’Espace économique européen ne signifie toutefois pas que vous devez vous contenter d’un abonnement peu avantageux. Pour trouver le forfait qui correspond à VOS besoins, n’hésitez pas à faire appel à nos experts au 0800 37 370 pour comparer gratuitement les options qui s’offrent à vous. Ainsi, même à l’étranger, c’est autant d’appels, de sms ou de data que vous le souhaitez !